Return to site

Retour sur l’événement Capgemini X Village by CA : "Le MVP, une étape à ne pas rater !"

· Startups,Corporates

Dans l’univers startup, le Produit Minimum Viable (MVP) est une étape incontournable pour accélérer la croissance des pépites ! Il est le produit-test essentiel qui limite les risques et valide les premières hypothèses de croissance et de valeur. Mais sa réalisation peut être très complexe et nécessite une approche méthodologique efficace.

Comment réussir un MVP et garantir l’industrialisation de projets entrepreneuriaux ?  Mardi 18 septembre, Capgemini et Le Village by CA ont organisé un petit-déjeuner-débat pour répondre à cette question ! Regards d’accompagnateurs privilégiés de startups (Arnaud Bouchard, Président Digital Customer Experience à Capgemini, Lilia Coll, Directrice Applied Innovation Exchange France à Capgemini, et Thomas Benaïm, Deputy director au Village by CA Paris), témoignages d’Emilien Colombain, CEO de la startup Teazit, de Xavier Perraudin, CEO de la startup CRC, et questions-réponses… Si vous n’étiez pas là, on revient ici sur cette matinée riche en informations…

Le MVP est l’opportunité pour la startup de tester son business, de rassurer des investisseurs pour lever des fonds, de commencer à travailler avec un grand groupe... C’est une étape qui prépare l’industrialisation de son modèle.

Cependant, ce chemin vers l’industrialisation est semé d’embuches pour les startups : problématiques juridiques, de propriété intellectuelle, d’architecture technique… C’est pourquoi Capgemini les accompagne avec un seul mot d’ordre : penser dès le premier jour au déploiement à l’échelle. La complémentarité entre les programmes d’accompagnement de Capgemini et du Village by CA Paris les ont donc menés à la mise en place d’un programme commun, comprenant l’incubation de la startup et la réalisation d’un MVP solide et scalable pour les startups.

Voici 3 problématiques courantes auquel ce programme peut répondre :

- Un entrepreneur ou des associés ont une idée mais pas d’expertise technique et ont besoin d’experts pour réaliser leur produit.

- L’entrepreneur a lancé la production de son produit seul, avec sa petite équipe ou une agence : le résultat escompté n’est pas au rendez-vous et l’entrepreneur souhaite auditer et refondre son produit.

- Le produit à développer est très complexe, l’équipe et le CTO sont en place mais l’entrepreneur souhaite un soutien opérationnel pour finaliser rapidement son produit en s’appuyant sur une spécifique.

CRC Services est une startup qui présente des solutions collaboratives et durables au service de la performance du transport de marchandises. La question de Xavier Perraudin lorsqu’il a créé CRC Services : « Comment passer à l’échelle et créer notre plateforme numérique dynamique pour travailler sur les workflows, la mesure de la performance, l’optimisation du transport…? ». Il souhaite adresser ses propres besoins de digitalisation, mais également ceux de futurs comptes clients. Comment faire une collaboration efficiente avec un acteur du numérique pour passer du POC au MVP et industrialiser ses solutions ?

D’après son expérience :

- En ayant une vraie collaboration métier, notamment avec deux grands comptes clients avec lesquels il partage l’expression de ses besoins et donc la co-construction de sa plateforme.

- En travaillant en collaboration étroite avec un acteur dédié (Capgemini) sur l’aspect digital pour aller au-delà du POC.

Xavier Perraudin a mis cette méthode en œuvre suite à un appel à projet qu’il a remporté. Désormais, il a des architectes, des développeurs, des UX designers et surtout un engagement manager qui s’assurent que le MVP sera bien commercialisé à partir de janvier 2019.

"On a des idées nouvelles tous les jours, mais il fallait réaliser un MVP solide et scalable, et on n'y serait pas arrivé tous seuls. Nous sommes certains maintenant que nous pouvons industrialiser la solution." 

Xavier Perraudin, CEO de la startup CRC

Teazit est une application mobile qui recommande des lieux et des vidéos pour les utilisateurs par les utilisateurs. Emilien Colombain, CEO de la startup, avait lancé la toute première version de l’application en septembre 2017. Le problème : en brûlant les étapes, il y a inclus trop de fonctionnalités. Deux erreurs que font beaucoup de startups. De plus, l’agence de développement avec laquelle Emilien Colombain travaillait a rendu un produit non fonctionnel et il a fallu se battre.

Par la suite, Teazit a remporté un concours. Le prix : un accompagnement sur la seconde version de l’application. L’équipe de Teazit a donc été guidée à travers différentes étapes : cadrage sur les méthodologies d’innovation, ateliers de design thinking, étude des retours utilisateurs et définition d’un plan d’action. Puis, sur la partie créativité, définition de toutes les users stories, définition des meilleures idées à mettre en place, selon leur valeur et leur coût. Une méthode qui a permis à l’équipe de Teazit d’exprimer toutes ses idées sans exceptions, recadrées par un product owner selon une méthodologie très précise. Teazit a défini un MVP, une version 1 de l’application, puis une version 2, pour avoir une vue d’ensemble et prioriser par étape le projet.

De plus, Teazit a pivoté, c’est-à-dire changé son modèle économique : la startup possède aujourd’hui un produit adapté à son marché. La méthode a permis d’analyser la vraie problématique de sa cible et donc de mieux orienter son produit. Modélisation, test, MVP, développement… Aujourd’hui l’application est plus fonctionnelle et chaleureuse :

"On a fait des erreurs que beaucoup de startups font. Capgemini nous a accompagnés sur la version 2 et nous a aidés à prioriser par étapes le projet pour aller dans le bon sens." Emilien Colombain, CEO de la startup Teazit

Si vous voulez en savoir plus et retrouver ces témoignages, vous pouvez revoir le débat sur ce lien !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK