Revenir au site

Pourquoi se lancer dans l'aventure BFM Académie, saison 15

Les startups qui ont fait la saison 14 de BFM Académie vous donnent leurs conseils !

· Startups,Concours,Appel à candidatures,Startup Challenge,Interview

Plus que quelques jours pour finaliser et envoyer votre candidature ! Cette année, les castings auront lieu dans les Villages by CA de Lyon, Nice, Toulouse, Le Mans et Paris ! Fabrice Marsella, coach du concours et "maire" du Village by CA Paris, fais donc à nouveau le tour de la France pour partager ses conseils aux côtés des startups qui ont marqué la saison 14 : le gagnant Jacky Chang, de Paris Fashion Shops, les finalistes Cyril Pierre de Geyer, de Rocket School et Marion Choppin de Listen Léon, et le demi-finaliste Cédric Bernard de Proovstation. A cette occasion, nous les avons aussi interviewés pour trancher : alors, la BFM Académie, est-ce que ça vaut le coup ?

Marion Choppin est la cofondatrice de Listen Léon, qui aide les salariés à prendre conscience de leurs forces grâce aux compliments anonymes de leurs collaborateurs.

Jacky Chang est le fondateur de Paris Fashion Shops, qui développe une marketplace qui met en relation grossistes et détaillants de mode.

Cyril Pierre de Geyer est le fondateur de Rocket School, qui forme les diplômés ou non diplômés aux métiers du numérique à fort potentiel.

Cédric Bernard est le cofondateur de Proovstation, qui développe un portique qui automatise l'état des lieux d'un véhicule.

Pourquoi avez-vous participé à la BFM Académie ?

Jacky Chang : "Participer à la BFM Académie, c’est un ascenseur émotionnel, une aventure humaine incroyable… C’est aussi faire des rencontres de dingue, découvrir d’autres startups, d’autres profils, d’autres parcours, s’enrichir au contact des nombreux candidats, profiter des conseils des coachs. C’est profiter d’une médiatisation sans pareil et d’un immense coup de projecteur sur son entreprise et son business."

Marion Choppin : "Le projet était encore jeune, nous avions besoin de faire connaître Léon ! Besoin de crédibilité et de notoriété. BFM Business est un sérieux label de crédibilité. C'était un concours clef car la plupart de nos clients d'aujourd'hui nous ont contacté suite à un passage à la matinale de Stéphane Soumier sur BFM Business. Nos clients et partenaires nous ont regardé. C'était un forum idéal pour faire passer nos messages et cris du coeur !"

Cyril Pierre de Geyer : "Rocket School est une école qui forme des commerciaux, des growth hackers et des CSM alors forcément on a besoin d'être vu par les entreprises qui recrutent. Logiquement la BFM Académie nous permettait de toucher le public de BFM donc notre cible : des entreprises qui ont besoin de faire de la croissance."

Cédric Bernard : "C'est une très belle opportunité pour avoir de la visibilité. Quand on démarre et qu’on n’a pas encore beaucoup d’argent à consacrer à la publicité, donc c’est un super challenge. De plus, c'est une compétition très formatrice. Pour ma part c'était la première fois de ma vie que je passais à la radio et à la télévision. Au début cela peut être un frein. Mais tout le monde chez BFM Business est très bienveillant. Leur seul objectif est de mettre en avant les entrepreneurs français, de pousser leur projet et de montrer ce qu'ils vont apporter de nouveau à la société. C’est donc parfait pour un premier passage à l'écran, c’est une super première expérience à vivre."

Quelle était votre stratégie pour aller le plus loin possible dans le concours ?

Marion Choppin : "Comme toute compétition, cela se prépare. Je pense que nous avons eu le meilleur coach Fabrice Marsella : très investi, toujours disponible, avec des conseils et reco très précis. Dès que nous avons appris notre sélection pour la 1ère étape du concours, nous avons contacté Jade Francine qui a été hyper cool et a pris le temps de répondre à mes questions. Pour la finale, anticipez un maximum les questions des "procureurs". C'est un superbe exercice pour affûter vos arguments ! L'équipe se sert encore de la vidéo de la finale et notamment du match Avocat / Procureurs pour convaincre et ça marche ! Simplement, soyez vraiment alignés avec votre projet, incarnez ses valeurs et le reste viendra tout seul !"

Cyril Pierre de Geyer : "On a mis en place ce sur quoi on forme à Rocket School : on a identifié les décideurs et les influenceurs afin de leur présenter directement ce qu'on faisait et notre approche : on a donc ciblé les coachs qui devaient choisir leurs champions. Cela nous a permis de passer les premières étapes. Ensuite on a énormément communiqué sur les réseaux sociaux. Pas forcément pour gagner mais surtout pour profiter de la visibilité apportée par le concours. "

Cédric Bernard : "C’est une compétition donc il faut se mettre en mode guerrier ! On a défini dès le début ce que nous voulions mettre en avant : nous baser sur l'actualité (IA, blockchain...) et insister sur nos ambitions nationales. Ce dernier point est très important : nous voulions prouver qu'on pouvait innover et produire en France avec des ambitions internationales. Au début nous pensions que le projet était un peu jeune : c’est une chaine de qualité, il y a beaucoup de candidats donc la sélection doit être dure. Il faut arriver à se différencier par rapport aux concurrents et faire en sorte qu’on nous choisisse."

Jacky Chang : "Travailler, travailler, travailler ! Mon argumentaire, ma posture, ma prise de parole… Ce fut un long parcours, stressant et stimulant à la fois, mais aussi une sacrée aventure. J’ai eu l’impression d’être un coureur de fond mais j’étais déterminé à aller le plus loin possible et puis, j’adore les challenges. Il fallait procéder dans l’ordre, prendre étape après étape et s’y préparer. Le dossier, le pitch, les questions qui tuent… Lors de mes "entraînements", je pesais chaque mot, reformulais sans arrêt jusqu’à arriver exactement là où je voulais, je demandais conseil à mon entourage, à des amis, à d’autres chefs d’entreprises… Mais le mot d’ordre c’était aussi de travailler sérieusement sans se prendre au sérieux. Donc vivre l’expérience à fond, y prendre du plaisir, que ce soit fun."

Quel est votre meilleur souvenir de la saison 14 de la BFM Académie ?

Marion Choppin : "Vraiment, je vous raconte ? Ok. Le jour J, on s'installe dans nos loges...je me perds dans le labyrinthe du Studio Gabriel et là j'ouvre une porte... un chien aboie hyper fort (j'ai peur des chiens), je referme la porte effrayée...c'était la loge de Michel Drucker, il y travaillait calmement lorsque je suis entrée de façon très dynamique... belle séance de fou rire avec l'équipe. Donc j'ai eu la chance de rencontrer inopinément Michel Drucker ! Aussi, les moments dont on se souvient encore : c'est lorsqu'à chaque étape de sélection (car il y en a quand même quelques unes !) tu reçois un coup de fil de Laure Closier pour t'annoncer que nous sommes sélectionnés pour la prochaine étape. Franchement, on n'y croyait pas tellement, la gratitude au travail sur BFM Business, really ? Et oui !"

Jacky Chang : "Parmi tous les bons souvenirs, je retiendrais ma rencontre avec Chantal Baudron. Elle est la première femme Business Angel de France et fondatrice du cabinet Chantal Baudron SAS, spécialisé en recrutement des cadres et dirigeants. Ce n’est pas rien ! Chantal est une grande professionnelle, connue et respectée dans le monde de la mode. Elle a fait preuve de bienveillance, m’a coaché avec une efficacité redoutable et m’a accompagné tout au long des émissions. La belle complicité que nous avons créée perdure plusieurs mois après la grande finale. Ses conseils sont précieux, elle est mon ange gardien ! Et puis, il y a bien sûr les liens créés avec toute la famille BFM."

Cyril Pierre de Geyer : "J'ai adoré la rencontre avec Bernard Ramanantsoa, l'ancien Dean d'HEC. Il m'a apporté de vrais sujets de réflexion sur Rocket School, notamment le fait de mettre en avant le côté très opérationnel de la formation, le fait que nos étudiants soient opérationnels en prospection dès le 1er jour en entreprise."

Cédric Bernard : "La demi-finale était très intense car c'était ma première fois en plateau, et en plus face à des gens que j’ai l’habitude de voir à la télévision ou entendre à la radio (car j’écoute beaucoup BFM Business) ! Donc c’est un peu intimidant, mais finalement ça se passe très bien. J’étais très surpris de voir comment ça se fait naturellement : tu as tellement l’habitude d’expliquer ton projet à tes amis, à ta famille, à des investisseurs, que finalement ça ne change pas tant que ça. Finalement, ça te permet d’amener un peu de réalité derrière ce que tu ne vois normalement que derrière l’écran. Donc ce que je retiens finalement est plutôt cette sensation : passer de l’intimidation au naturel qui reprend le dessus. C'est une super leçon de vie, et une bonne formation. Et en plus c’est offert et bienveillant, ce qui est rare dans le monde des startups, donc il faut en profiter !"

Après le concours, quels résultats avez-vous pu observer, pour votre startup ou vous-même ?

Cyril Pierre de Geyer : "Nous avons bénéficié d'une grande visibilité que nous avons réussi à faire tenir sur la durée. On a appris à mieux pitcher notre projet et à mieux se positionner. Au début on était très axé sur le côté sociétal de Rocket School et finalement on parle beaucoup plus du côté opérationnel de nos étudiants sur les métiers de la vente et de l'acquisition. Car finalement le coté sociétal c'est la cerise sur le gâteau mais ce n'est pas pour ça qu'on nous choisit."

Marion Choppin : "Pour moi, définitivement la découverte d'un milieu celui des plateaux TV ! Les coulisses, les loges, les superbes maquilleuses qui font des miracles pour cacher les poches sous les yeux... Entraîner sa répartie en direct car certains chroniqueurs ou coachs adverses ne vous font pas de cadeaux ! Pour Léon, concrètement : de nouveaux clients, de nouveaux partenaires (formateurs et associations) et même une visibilité qui m'a permise d'être sélectionnée pour un TEDx, une belle aventure*. Aussi, les avis des experts tels que ceux de Xavier Fontanet et Marc Simoncini sont parfaits pour parler de Listen Léon, encore maintenant. Surtout, la BFM Académie a permis d'éveiller une prise de conscience forte sur l'impératif et les enjeux de la reconnaissance au travail. Ce qui aide à faire sérieusement bouger les lignes pour agir ! Toutes ces émissions pour parler de Listen Léon c'était un bel hommage à tous les leaders positifs, les managers les collaborateurs, qui se mettent en mouvement pour réconcilier sens, humain et performance."

Cédric Bernard : "C’est une chaine important et le Crédit Agricole est aussi partenaire, donc cela amène une grande crédibilité à ton projet. Les juges sont des experts qui ont analysé ton projet et qui y croient donc ça t’amène une grande visibilité auprès des clients, des investisseurs, de ton entourage. De plus, quand tu cherches sur Google Proovstation, tu tombes directement sur BFM, et encore aujourd’hui un an après. Au-delà de ça, nous avons eu tout de suite beaucoup plus de leads sur le site, à titre personnel j’ai eu beaucoup d’appels de de personnes avec qui j’étais en étape de projet et qui m'ont complimenté et signé le contrat. J'ai eu aussi beaucoup d’intérêt de la part d’investisseurs qui s’intéressaient également à mon sujet. C'est une brique de plus que tu amènes à ton projet. On est passé du statut de startup en condition de survie à startup en forte croissance."

Jacky Chang : "La victoire de Paris Fashion Shops à la BFM Académie est venue saluer l'innovation et l'efficacité de notre concept. C'est aussi une belle reconnaissance pour tous les professionnels de la mode. Et depuis, c’est un tourbillon ! Nous avons gagné en visibilité et en crédibilité. Nous avons intégré le réseau d’entrepreneurs Croissance +, réalisé une nouvelle levée de fonds grâce à la confiance de BPI France… Notre objectif 2020 : doubler en staff pour doubler notre chiffre d’affaires. Une feuille de route ambitieuse mais réaliste. Notre victoire à la BFM Académie offre à Paris Fashion Shops la chance d’offrir à son tour la chance aux commerçants indépendants de réussir leur révolution digitale. C’est un coup de pouce précieux dont nous apprécions chaque jour la valeur. "

Si vous deviez donner un conseil à ceux/celles qui hésitent encore à se lancer dans l’aventure BFM Académie ?

Marion Choppin : "Allez-y, ce sont des journalistes et experts capables de vulgariser très facilement des sujets complexes donc au pire vous gagner campagne de com gratuite !"

Cyril Pierre de Geyer : "Franchement ça vaut le coup de tenter l'aventure car à minima ils auront fait l'exercice de se présenter et de parler de leur startup. Donc au pire ils auront gagné en faisant l'exercice et au mieux ils auront une grande visibilité."

Cédric Bernard : "C’est une opportunité, il n’y a aucune raison de s’en priver. Les seuls qui peuvent vous dire non, à la rigueur, ce sont les juges. Il ne faut pas de se fermer de portes, le temps passe vite, on ne sait pas de quoi est fait demain donc il faut se lancer !"

Jacky Chang : "La BFM Académie, c’est se surpasser, aller plus vite, plus haut, plus fort… En un mot, c’est faire du grand huit en mode Rambo avec Laure Closier et Nicolas Doze aux commandes ! S’il fallait le refaire ? Je déposerais sans hésiter une nouvelle fois le dossier de Paris Fashion Shops et retenterais ma chance les yeux fermés. Enfin, amis candidats, gardez-les ouverts quand même, ça peut servir ! Ne vous posez pas trop de questions : foncez ! Et comme le disait Périclès, à l’apogée d’Athènes : "Pour obtenir quelque chose que l’on n’a jamais eu, il faut tenter quelque chose que l’on n’a jamais fait.""

Quelques photos de la tournée du coach Fabrice Marsella "Comment gagner la BFM Académie, saison 15" qui a débuté le 06/02 :

Au Village by CA Paris, avec Laure Closier, Jacky Chang et Cyril Pierre de Geyer :

Au Village by CA de Lyon, avec Cédric Bernard :

Pour candidater à la BFM Académie, saison 15, jusqu'au 15 février : cliquez ici

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK