24.4.2023
Temps de lecture : 3’26  min
Inarix lève 3,1m€ pour aider les agriculteurs à déterminer la qualité et la valeur de leurs cultures

Inarix lève 3,1m€ pour aider les agriculteurs à déterminer la qualité et la valeur de leurs cultures

Inarix, la plateforme d'analyse des cultures alimentée par l'IA, a annoncé aujourd'hui un tour de table de 3,1m€ composé des fonds de capital-risque Ankaa ventures, Label Investment, Newfund, Alliance for impact and Resiliance, ainsi que le business angels Francis Nappez, PDG d'Hectar.

Ce nouveau financement permettra à Inarix d'étendre sa plateforme technologique à un nouvel éventail de cultures, doublant presque ses capacités d'analyse des cultures, et de renforcer son équipe, ouvrant ainsi la voie à une expansion sur de nouveaux marchés, notamment aux États-Unis.

Le secteur agricole mondial, chargé de nourrir une population mondiale de près de 8 Mrd d'habitants, a été confronté à un nombre croissant de défis ces dernières années, qu'il s'agisse des perturbations de la chaîne d'approvisionnement liées aux pandémies, de la guerre et du blocus des exportations de la Russie en Ukraine, pays gros producteur de céréales, ou des pénuries de récoltes résultant d'événements météorologiques extrêmes causés par le changement climatique.

Dans ces conditions, il est d'autant plus important pour les producteurs de tirer le meilleur parti de chaque grain, tâche pour laquelle Inarix a été créé.

Une startup française au service des agriculteurs grâce à l'intelligence artificielle

Lancé en 2018 par Pierre Chapelle à Paris, Inarix permet aux utilisateurs de prendre une photo de leurs cultures via leur smartphone et d'obtenir des résultats de qualification des cultures en temps réel. Les utilisateurs peuvent ensuite utiliser ces résultats pour prendre des décisions éclairées sur la valeur des cultures qu'ils ont sur les bras.

En utilisant l'intelligence artificielle pour réaliser cette analyse des cultures, Inarix donne à son utilisateur une solution de mesure multicritères, remplaçant l'action chronophage de plusieurs machines par un seul smartphone rapide.

"Essentiellement, ce que nous faisons, c'est transformer votre smartphone en un laboratoire de poche. Le retour d'information que nous avons obtenu de nos clients actuels montre que le fait de pouvoir obtenir ce type de résultats instantanément, en déplacement et sans avoir à utiliser de grandes machines complexes a changé la donne pour eux, et nous sommes donc ravis de poursuivre le développement de cette technologie pour la rendre plus largement accessible à tous les acteurs de l'agriculture," a déclaré le fondateur et PDG d'Inarix, Pierre Chapelle.

Avec une clientèle actuelle comprenant, entre autres, de nombreux acteurs majeurs de l'industrie céréalière française, Inarix dispose actuellement de capacités permettant d'analyser et de déterminer la qualité de deux cultures principales - l'orge et le blé tendre - mais utilise ce financement de démarrage pour développer davantage sa technologie et étendre ses activités à des cultures telles que le maïs, le soja et le café dans les 6 à 12 prochains mois. Cette démarche s'inscrit dans le cadre de l'expansion d'Inarix sur le marché américain, où le maïs et le soja sont les principales cultures.

"Nous pensons qu'Inarix a le potentiel pour devenir la référence mondiale sur le marché du contrôle de la qualité des céréales, qui représente un milliard de dollars, en transformant complètement la façon dont l'industrie fonctionne actuellement et en perturbant l'espace", a déclaré Alexandre Pierron-Darbonne de Label.

Inarix a déjà connu le succès en France, où elle dispose d'une base d'utilisateurs composée de plus de 400 personnes.

"Inarix bouleverse un secteur aussi critique que l'analyse des cultures et des produits agricoles grâce à sa technologie basée sur l'IA. L'expansion facile de sa solution permet à tous les acteurs de la chaîne de valeur, des agriculteurs aux clients finaux, de réduire le gaspillage et de garantir la qualité globale des produits agricoles. Nous sommes fiers d'accompagner l'entreprise dans son ambition d'améliorer la sécurité alimentaire et la durabilité," a déclaré Jonathan Cohen-Sabban d'Ankaa Ventures.

À propos de l'expansion aux États-Unis, Pierre-Jean Cobut de Newfund a déclaré :

" Inarix continue d'élargir les types de cultures qu'elle peut analyser, et l'expansion au marché américain est la prochaine étape évidente de ses efforts de commercialisation. Nous sommes impatients de voir leur croissance accélérée et de les soutenir dans leur parcours." P.J Cobut
Article écrit par :
Lorem Fusce
Tincidunt lorem
Le Village by CA
Elen Bollache
Communication Manager
Le Village by CA
Juliette Rustin
Communication Manager Junior
Le Village by CA